Pourquoi il est bon de connaître la provenance de nos légumes

En visite à la ferme de la famille Krucker à Wagen (SG)




Légumes fraîchement récoltés, œufs fermiers, confitures maison: l’origine de nos aliments prend de l’importance, c’est pourquoi nous effectuons nos achats de plus en plus souvent chez des producteurs locaux. Mais que signifie cette tendance plus forte à la consommation locale pour les exploitations agricoles? Nous sommes allés à la rencontre de Martin et de Petra Krucker de l’Auhof à Wagen (SG) et nous les avons interrogés. .


Non loin de Rapperswil-Jona, se situe le paisible petit village de Wagen. C’est là que vivent Martin et Petra Krucker. Le couple gère l’Auhof depuis avril 2010, une exploitation agricole spécialisée dans la production de fruits rouges, de légumes et d’œufs. Martin a déjà effectué son apprentissage dans cette exploitation. Ils vivent dans la ferme avec leurs trois enfants, un bouvier d’Appenzell, quelques chats, trois chèvres naines agiles et près de 450 poules pondeuses. 



Un vaste choix de produits


Lors de notre visite, nous avons pu constater que la ferme est connue bien au-delà des limites du village. En effet, devant la boutique de la ferme de la famille Krucker, nous croisons des clientes et des clients venant des cantons voisins de Schwyz, de Saint-Gall et de Zurich. Ils viennent ici pour le vaste choix et pour la qualité et la fraîcheur des produits. La plupart des marchandises vendues à la boutique de la ferme, en particulier les légumes, proviennent de l’exploitation elle-même: choux plumes, betteraves rouges, salades, tomates, fenouil, céleri, poireaux, carottes et plus encore. On y trouve aussi de délicieux fruits rouges.


«Malgré le fait que nous ne disposons que de cinq hectares de terrain, ce qui est peu par rapport à la moyenne, nous produisons de nombreuses sortes de légumes et de fruits rouges», explique Martin. Cette diversité est nécessaire, car la famille produit des légumes et des fruits rouges presque exclusivement pour la distribution directe, c’est-à-dire la vente sans intermédiaire. «Comme nous produisons tout nous-mêmes, du brocoli aux poireaux en passant par les choux verts, nous pouvons proposer à notre clientèle des produits d’une fraîcheur extrême.» Les clientes et les clients de la famille Krucker accordent certes de l’importance à la fraîcheur, mais l’origine local des produits compte tout autant.  


Les Krucker sentent que les clients veulent consommer des produits locaux. Outre des légumes, on trouve ainsi, dans la boutique de la ferme, de délicieuses tresses maison, de la viande et des produits laitiers. Le tout de production locale évidemment. C’est une bénédiction pour le village de Wagen, car depuis plusieurs années, il ne compte plus d’épicerie. 



Du champ à l’assiette


Il y a une raison pour laquelle Martin et Petra vendent leurs produits sur place: «Vendre directement nous-mêmes ce que nous avons produit nous fait plaisir. Cela nous donne une marge de manœuvre et de l’autonomie dans la planification de notre production. Et nous apprécions le contact direct avec nos clients.» En plus de la boutique de la ferme, les légumes frais de l’Auhof sont disponibles sur les deux marchés de Rapperswil et de Lachen. 


Depuis 2011, Martin et Petra proposent aussi leurs légumes en ligne. Leurs paniers de légumes sur abonnement s’appellent «Vitaminbombe», le plein de vitamines. «Avec notre large assortiment et notre expérience de la vente directe, il était logique d’avoir envie de proposer aussi la vente de nos légumes sous forme d’abonnement avec livraison», dit Martin, en repensant aux huit dernières années. «Par ailleurs, Culinarium –  une association en faveur du manger local – nous avait proposé à l’époque de réaliser un test dans la région de Rapperswil.» Les Krucker et leur équipe expédient aujourd’hui environ 270 paniers de légumes par semaine. Ce sont autant de foyers qui reçoivent chaque semaine des produits frais en circuit ultra-court. 


Du courrier frais de la ferme
Se faire livrer à domicile des légumes bio de la région d’un clic de souris
Lire l’article



Beaucoup de travail et de passion


Lorsqu’on lui demande ce qui rend leurs légumes spéciaux, Martin répond: «Beaucoup de clientes et de clients veulent connaître l’origine de ce qu’ils mangent. Nous produisons nous-mêmes la majorité des produits que nous proposons. Si nous achetons quelque chose en plus, nous connaissons les producteurs et indiquons clairement d’où proviennent ces produits.» Pendant notre entretien, Martin nous emmène dans son champ de poireaux. Il mesure près de 15 mètres de large et 100 mètres de long. Son équipe et lui plantent des poireaux ici cinq fois par an. Le poireau pousse assez rapidement et est idéal pour les paniers de légumes. «Une telle cadence n’est pas possible avec tous les légumes», explique Martin, pendant qu’il sort les poireaux de terre un à un, les nettoie, les coupe et les dépose dans une caisse à légumes. «Pour les autres légumes, nous pouvons planter et récolter une à deux fois par an au maximum. Les salades sont aussi parfaitement adaptées, puisque nous en plantons chaque semaine et en récoltons tous les jours.»


Pendant notre visite, nous avons pu voir concrètement l’engagement de Martin et de Petra pour les produits locaux. Ils mettent du cœur dans leur travail. Et cette passion suscite de l’enthousiasme! En plus d’être frais, les légumes de l’Auhof ravissent les papilles des clientes et des clients de la famille Krucker. Il fait bon se rappeler parfois que pour obtenir des poireaux, il faut beaucoup de planification, de travail et de passion.